S2/D8 pour l’installation sonore hEARt

Depuis bientôt deux ans, le compositeur Christophe Ruetsch expérimente, à l’aide d’un stéthoscope modifié, le fort pouvoir émotionnel que contiennent les prises de sons cardiaques.

Créée en collaboration avec des scientifiques de l’Inserm et de l’IHU Liryc à Bordeaux, l’installation sonore hEARt explore, à travers des « portraits de cœur », le paradoxe du cœur à la fois vu comme une pompe, mécanique vitale de soupapes et de valves, et celui du cœur vu comme l’un des points névralgiques des émotions dans la culture occidentale.

L’écoute au casque est pilotée par un système S2/D8 de l’Agence du Verbe.

Photo : Christophe Ruetsch

Comments are closed.