Feichter Audio à Tourisme&Numérique

Feichter Audio présentait aux acteurs du tourisme et des solutions numériques pour le tourisme le son binaural lors de l’événement Tourisme&Numérique, organisé par la Technopole Anticipa à Lannion.

L’environnement sonore 3D déployé par le casque audio permet d’épauler la narration par des sensations réelles et d’offrir au public une expérience de visite unique. Les professionnels du salon étaient invités à en faire l’expérience avec la diffusion de L’été 1347, conçu en binaural par l’Agence du Verbe pour l’église de La Roche Derrien (22). Sensations garanties devant la reproduction du vitrail commémorant la bataille de 1347.

Lire l’article d’Emmanuelle Cadieu

S2/D8 pour Radiophonium

Dans Radiophonium, le dispositif de captation binaurale et d’écoute en trois dimensions permet à la violoncelliste Soizic Lebrat de créer une nouvelle situation spatialisée de concert, où les mouvements et les déplacements des musiciens-danseurs font partie intégrante de la composition globale de l’œuvre audiovisuelle ou acousmatique.

En cours de création, Bach To 3D est un projet de recomposition tridimensionnelle de la première suite en sol majeur pour violoncelle seul de Jean-Sébastien Bach. Le son est capté depuis le plateau par les interprètes et diffusé dans les casques mis à disposition du public, via un système S2/D8 de l’Agence du Verbe, coproducteur de l’expérimentation.

« Le système S2/D8 s’adapte parfaitement au projet Radiophonium, puisque l’objectif est de transporter le public dans les oreilles d’une danseuse, équipée de microphones miniatures, se frayant un chemin dans le champ sonore généré par 3 violoncellistes », dit Anne-Laure Lejosne, en charge de la réalisation technique.
« La qualité du son est optimale, les casques très confortables et le public peut se concentrer sur son écoute. Le dispositif est ergonomique, pratique et rapide à mettre en place. Il s’adapte à n’importe quels espaces, intérieur ou extérieur. Le public peut être positionné à une grande distance de la scène de jeu afin d’éviter au maximum le son direct qui peut parasiter l’écoute. »

Photo : Lucas Pizzini

Feichter Audio à Sens

Dans le cadre de « Sens, électronique, Numérique et Son », organisé par DéfiSon, Feichter Audio présentait à Sens (Yonne) les 17 et 18 octobre, ses solutions innovantes pour la diffusion sonore et proposait de découvrir le savoir-faire de l’Agence du Verbe avec l’écoute d’extraits réalisés en binaural natif.

Autour d’une KU100, Laurent Feichter explique les bases de la perception binaurale et la compétence de l’entreprise, en électronique et traitement du signal, pour cette approche qualitative. Une première écoute est possible sur le stand avec un système S2/D8.

Un espace silencieux d’écoute permet aux visiteurs de découvrir l’efficacité du binaural natif en matière de réalité augmentée, sous la houlette de Pascal Rueff, avec l’écoute de quelques productions.

En marge de l’événement, une visite passionnante de la cathédrale de Sens est aussi l’occasion de tirer quelques coups de feu dans cette réverbération magnifique et de les capter pour en extraire des réponses impulsionnelles.

S2/D8 pour l’installation sonore hEARt

Depuis bientôt deux ans, le compositeur Christophe Ruetsch expérimente, à l’aide d’un stéthoscope modifié, le fort pouvoir émotionnel que contiennent les prises de sons cardiaques.

Créée en collaboration avec des scientifiques de l’Inserm et de l’IHU Liryc à Bordeaux, l’installation sonore hEARt explore, à travers des « portraits de cœur », le paradoxe du cœur à la fois vu comme une pompe, mécanique vitale de soupapes et de valves, et celui du cœur vu comme l’un des points névralgiques des émotions dans la culture occidentale.

« Tant du point de vue de la qualité sonore (sans compromis) que de son ergonomie (modulaire, simple et efficace), le système S2/D8 que j’expérimente pour la troisième fois, est un système parfaitement adapté à la diffusion d’œuvres sonores sous casques » conclut Christophe.

L’écoute est pilotée par un système S2/D8 de l’Agence du Verbe, coproducteur de l’installation.

Photo : Christophe Ruetsch

S2 pour le studio binaural de RFI

Le studio 01 de RFI, dédié à la prise de son pour le direct ou le différé, enregistre et mixe plus de 700 titres par an avec 350 groupes différents.

Articulé autour de deux consoles SSL System T en architecture Dante, le studio mixe pour la radio et la télévision en stéréo conventionnelle et en binaural de synthèse. Les techniciens de l’équipe travaillent avec leur propre jeu d’HRTF, mesuré par nos soins et l’écoute au casque est assurée par un boitier S2.

Photo : Xavier Gibert

Tournage binaural à bord du Pourquoi Pas ?

L’Agence du Verbe a embarqué mannequins et hydrophones sur le bateau de recherche d’Ifremer pour un projet de spectacle imaginé en collaboration avec Teatr Piba. L’idée est de rendre compte du travail des scientifiques et de leur relation aux grands fonds marins, en particulier les sources hydrothermales et leurs biotopes si particuliers.
L’opération comprend notamment deux embarquements à bord du Pourquoi Pas au large des Açores, pour capter l’ambiance d’une mission scientifique et préparer l’immersion du public grâce à un dispositif de diffusion par casques.

Une première maquette est attendue en février 2018 à Brest.

Pour en savoir plus : journal de bord de la mission

Photo : Pascal Rueff

S2/D8 pour la diffusion de l’Été 1347

L’Agence du Verbe termine la production de l’Été 1347, évocation en binaural et en trois langues d’une bataille du 14ème siècle.

La scène se passe à La Roche-Derrien et le public est invité à vivre les derniers instants de la bataille de 1347, entre guerre de succession pour le duché de Bretagne et guerre de Cent Ans. La narration, guidée par un fantôme sympathique,  est disponible en français, anglais et breton.
Le poste d’écoute propose 8 casques dans l’église Sainte-Catherine, face au vitrail qui montre la reddition des Français.

La diffusion est assurée par un système S2/D8. L’expérience est accessible en permanence (aux heures d’ouverture de l’église) et gratuite.

Pour écouter des extraits et en savoir plus : l’article sur binaural.fr

Photo : Pascal Rueff

S2/D8 pour l’enregistrement de Lampedusa Way

La Compagnie Teatr Piba a enregistré début février le troisième volet du Triptyque du naufrage (Trilogia del naufragio) de Lina Prosa dans une adaptation inédite en langue bretonne.

Le public est invité à prendre part à une expérience dans laquelle il est à la fois spectateur et auditeur de la création. L’enregistrement de Lampedusa Way est réalisé en public, au petit théâtre du Quartz, et diffusé en direct sur les ondes de Radio Kerne. Direction artistique : Thomas Cloarec. Régie son : Gwénolé Peaudecerf.

La diffusion en salle est assurée par un système S2/D8 de l’Agence du Verbe et 120 casques Ultrasone HFI580.

Photo : Roland Sourau

S2/D8 pour la diffusion d’Europe-Connexion

La Compagnie du Veilleur (Poitiers) s’est équipée d’un système Feichter Audio de 128 casques pour la diffusion de son spectacle Europe Connexion.

Un spectacle bilingue franco-chinois qui plonge au cœur du lobbying international. Constatant l’influence considérable des lobbies dans les décisions prises au Parlement européen, Alexandra Badea propose une expérience théâtrale forte : dix séquences s’enchaînent dans lesquelles la voix intérieure du lobbyiste prend à parti chaque spectateur en utilisant le pronom « tu ».
Matthieu Roy renforce cette intention en plaçant les spectateurs au coeur de l’intrigue, dans un dispositif immersif quadri-frontal qui les plonge dans le luxe et l’anonymat d’un grand hôtel international. Équipé d’un casque audio, chacun se trouve embarqué d’un bout à l’autre de la planète dans différents espaces sonores, réalisés en binaural par Mathilde Billaud.

Production franco-taïwanaise, Europe Connexion a été créé au Taipei Art Festival et au Théâtre Jean Lurçat – Scène Nationale d’Aubusson. Scénographie : Gaspard Pinta.

S2/D8 pour la création de Despedirse

La Compagnie Cabine Leslie est en résidence au Volapük à Tours du 14 au 25 Novembre 2016 pour finaliser sa dernière création [Despedirse #1], sonorisée en binaural via un système de diffusion S2/D8 de l’Agence du Verbe.

Après le décès de sa mère avec qui elle était brouillée depuis de longues années, Alba revient dans la maison où elle a grandi. Cette courte nuit sera la traversée-éclair du deuil, une tentative pour réconcilier passé et présent. S’appuyant sur le paradoxe distance / extrême rapprochement, le dispositif joue avec les codes du cinéma au théâtre.

Sonographie : Pierre-Mathieu Hébert.

Photo : La Cabine Leslie